Anne-Élise MAINE (céramiste)

Portrait Maine  Photo5 Photo8 Photo9

Titulaire d’un BT et d’un BTS Industries céramiques.

Des céladons[1], des rouges sang de bœuf, des tenmokus [2], des blancs… Autant d’émaux composés de roches pulvérisées et d’oxydes métalliques qui, dans un four à gaz à 1280° en réduction, se révèlent sur bols, saladiers, vases et sculptures tournés en grés.



La couleur bleu-vert du céladon provient d'une petite quantité d'oxyde de fer à l'état ferreux incluse dans la glaçure au moment de la cuisson en réduction (avec une entrée d'oxygène limitée). Une cuisson oxydante (avec une plus grande arrivée d'air) transforme le fer ferreux en fer ferrique (identique à celui contenu dans la rouille) et donne une couleur brun jaune à la glaçure.

Il s'agit principalement de glaçures feldspathiques et calciques contenant une bonne dose d'oxyde ferrique cuites entre 1230 et 1300°C selon la composition. Il peut en exister bien des variantes sur ces bases.
Couleur brun foncé à noire avec ou sans effet de gouttes d'huile (effets de fort bullage).